15

Ghada Touir

Kelsey

En 1962, Frances Kelsey, alors experte Ă  la Food and Drug Administration (FDA), eut la sagesse de refuser, malgrĂ© les pressions, de donner l’autorisation de la mise en marchĂ© du thalidomide, un mĂ©dicament anti-nausĂ©eux destinĂ© aux femmes enceintes. Elle estimait alors que son innocuitĂ© sur le fƓtus n’Ă©tait pas dĂ©montrĂ©e. Sa rigueur et son intĂ©grité sauvĂšrent ainsi des milliers de nouveaux-nĂ©s amĂ©ricains de graves malformations congĂ©nitales.

Enfance canadienne et parcours américain

Frances Kathleen Oldham est nĂ©e le 24 juillet 1914 Ă  Cobble Hill sur l’Ăźle de Vancouver, en Colombie-Britannique (au Canada). À 17 ans, elle Ă©tait dĂ©jĂ  inscrite Ă  l’UniversitĂ© McGill pour Ă©tudier la pharmacologie. Elle y obtint à la fois un baccalaurĂ©at Ăšs sciences (en 1934) et une maĂźtrise Ăšs sciences (en 1935).

La prise de contact avec le professeur et fondateur du dĂ©partement de pharmacologie E. M. K. Geiling l’introduisit dans le milieu universitaire amĂ©ricain avec l’obtention d’une admission comme doctorante Ă  l’UniversitĂ© de Chicago en 1936.

En 1937, elle devint l’assistante du Dr Geilling, alors engagĂ© comme consultant par la FDA pour Ă©tudier les morts suspectes liĂ©es Ă  l’Élixir Sulfanilamide, un mĂ©dicament de la classe des sulfonamides, qui prĂ©cipita l’adoption du Federal Food, Drug, and Cosmetic Act de 1938 par le CongrĂšs amĂ©ricain. C’est durant cette mĂȘme annĂ©e que Frances obtint son doctorat en pharmacologie de l’UniversitĂ© de Chicago.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors qu’elle Ă©tudiait le paludisme (malaria), qui intĂ©ressait de nombreux pharmacologues de l’époque, Frances Oldham dĂ©couvrit que la quinine (un analgĂ©sique naturel) peut traverser la barriĂšre placentaire et que la maman et le fƓtus mĂ©tabolisent diffĂ©remment le mĂ©dicament.

L’annĂ©e 1943 marque son union et son mariage avec le Dr Fremont Ellis Kelsey, aussi pharmacologue de formation, de mĂȘme que l’obtention d’un diplĂŽme de mĂ©decin. Au cours des deux annĂ©es suivantes, forte de son expĂ©rience acquise comme collaboratrice de divers articles scientifiques soumis, notamment dans The Journal of the American Medical Association, Frances Kelsey entreprit une nouvelle carriĂšre de professeure de pharmacologie Ă  l’UniversitĂ© du Dakota du Sud. Elle dĂ©mĂ©nagea alors avec son mari et ses deux filles Ă  Vermillion, au Dakota du Sud, oĂč elle enseigna jusqu’en 1957. Elle mourut en aoĂ»t 2015, Ă  plus de 100 ans.

À la Food and Drug Administration

« There was something a little different about this one so it seemed better to be safe and sure ». Ces propos ont Ă©tĂ© prononcĂ©s par Dr Frances Oldham Kelsey lorsqu’elle a bloquĂ© la commercialisation de la thalidomide aux États-Unis.

Au mois d’aoĂ»t 1960, Frances Kelsey fut engagĂ©e par la Food and Drug Administration afin d’examiner et d’évaluer les mĂ©dicaments de la FDA. Sa premiĂšre mission consistait Ă  examiner le thalidomide, sous le nom de marque Kevadon, un mĂ©dicament prescrit comme tranquillisant et analgĂ©sique pour traiter les nausĂ©es matinales des femmes enceintes. MalgrĂ© sa mise sur le marchĂ© au Canada et dans plusieurs pays europĂ©ens, africains et arabes (46 au total) sous 51 appellations diffĂ©rentes (Distaval, Peracon, Thalinette, etc.), Frances Kelsey a refusĂ© de cĂ©der Ă  la pression du manufacturier (menaces, plaintes, etc.) pour l’autoriser aux États-Unis. Elle a plutĂŽt demandé d’autres tests scientifiques en profondeur afin de vĂ©rifier l’efficacitĂ© et la sĂ©curitĂ© du mĂ©dicament sur la santĂ© du fƓtus, et ce, en s’appuyant entre autres sur une Ă©tude publiĂ©e dans le British Medical Journal en dĂ©cembre 1960.

Les soupçons de Dr Kelsey se rĂ©vĂ©lĂšrent tout Ă  fait justifiĂ©s quand on dĂ©couvrit au Canada et en Europe que ce mĂ©dicament provoquait de graves malformations congĂ©nitales chez les fƓtus. Cette victoire de Dr Kelsey a permis de resserrer la rĂšglementation pharmaceutique des mĂ©dicaments aux États-Unis et dans le monde.

Prix et distinctions

1962 : President’s Award for Distinguished Federal Civilian Service

1963 : Gold Key Award de l’association des anciens Ă©tudiants en mĂ©decine et biologique de l’universitĂ© de Chicago

2000 : Ajout au National Women’s Hall of Fame

2001 : NommĂ©e mentor virtuel de l’Association mĂ©dicale amĂ©ricaine

2006 : Attribution du Foremother Award par le National Research Center for Women and Families

2010 : Kelsey Award de la FDA. Kelsey a reçu le premier Kelsey Award, qui doit ĂȘtre attribuĂ© tous les ans Ă  un membre de la FDA.

2012 : Doctorat honorifique en science de l’UniversitĂ© Vancouver Island

La Frances Kelsey Secondary School à Mill Bay, en Colombie-Britannique, est nommée en son honneur dans les années 1990.

L’astĂ©roĂŻde (6260) Kelsey est nommĂ© d’aprĂšs elle.

Références

Bren, Linda (2001), « Frances Oldham Kelsey: FDA Medical Reviewer Leaves her Mark on History », FDA Consumer 35(2), p. 24-29.

Rice, Ellen (2007), Dr. Frances Kelsey: Turning the Thalidomide Tragedy into Food and Drug Administration Reform, 25 p. En ligne.
http://www.section216.com/history/Kelsey.pdf .

Page Frances Oldham Kelsey, WikipĂ©dia, l’encyclopĂ©die libre. En ligne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Frances_Oldham_Kelsey

Page Frances Oldham Kelsey, Wikipedia The Free Encyclopedia. En ligne.
http://en.wikipedia.org/wiki/Frances_Oldham_Kelsey

National Library of Medicine (s.d.), « Dr. Frances Kathleen Oldham Kelsey », Changing the Face of Medicine. En ligne.
http://www.nlm.nih.gov/changingthefaceofmedicine/physicians/biography_182.html

Peritz, Ingrid (2014), « Canadian doctor averted disaster by keeping thalidomide out of the U.S. », The Globe and Mail. En ligne.
http://www.theglobeandmail.com/news/national/canadian-doctor-averted-disaster-by-keeping-thalidomide-out-of-the-us/article21721337/

Swann, John (2014), « Dr. Frances Kelsey, Who Protected Americans from Thalidomide, Turns 100 » FDA Voice. En ligne.
http://blogs.fda.gov/fdavoice/index.php/2014/07/dr-frances-kelsey-who-protected-americans-from-thalidomide-turns-100/

â€Ș(s.d.), « UVic Legacy Awards – Dr. Frances Oldham Kelsey — Alumni Legacy Award »,
Vidéo en ligne. https://www.youtube.com/watch?v=eVSVkO2btdg

Marshall, Tabitha (2015), « Dr. Frances Kelsey », Historica Canada. En ligne.
http://www.thecanadianencyclopedia.ca/en/article/frances-kelsey/

Sciencemuseum, (s.d.), « Frances Oldham Kelsey (1914-) », sciencemuseum.org. En ligne.
http://www.sciencemuseum.org.uk/broughttolife/people/franceskelsey.aspx

(s.d.), « Frances Oldham Kelsey ». En ligne.
http://www.cs.mcgill.ca/~rwest/wikispeedia/wpcd/wp/f/Frances_Oldham_Kelsey.htm

License

Icon for the Creative Commons Attribution 4.0 International License

Femmes savantes, femmes de science Copyright © 2015 by Ghada Touir is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License, except where otherwise noted.